Vous êtes dans : Accueil > Tourisme > Découvrir Avranches > 2000 ans d'histoire

2000 ans d'histoire

Musée d'Art et d'Histoire © Ville d'Avranches

Aux confins méridionaux de la Normandie, Avranches occupe un site privilégié : du haut de sa colline, elle semble contempler le sanctuaire que son évêque Aubert fonda au milieu de la baie, un beau jour de l’an 709, sur l’ordre de l’archange Saint Michel.

Au début de notre ère, les premiers habitants s’établissent sur un étroit promontoire rocheux qui devient le siège d’un oppidum de la tribu gauloise des Abrincates. Conquise par les Romains, transformée et embellie, Legedia est, au IIè siècle, l’une des principales cités de la province de Lyonnaise seconde ; ayant pris le nom de son peuple, Abrinca devient Avranches au Moyen Age.

Sa position stratégique, à la frontière de la Bretagne, lui vaut d’être l’objet de luttes incessantes et ses remparts voient s’affronter tour à tour, Normands et Bretons au temps d’Hugues le Loup et du duc Guillaume, puis Français et Anglais pendant la guerre de Cent Ans. Au XVIè siècle la Réforme divise les habitants et, après que le chef protestant G. de Mont-Gommery ait saccagé la cathédrale, Avranches qui a pris le parti de la Ligue est assiégée et conquise par les troupes du roi Henri IV. En 1639 les armées royales sont de retour pour mater la révolte des Nu-Pieds, les pauvres gueux qui récoltaient le sel de la Baie et qui craignaient qu’on ne supprimât leur privilège de Quart-Bouillon. Dans la tourmente révolutionnaire, les campagnes avoisinantes résonnent du bruit des combats entre Bleus et Chouans.

Enfin, quand lors de la Percée d’Avranches en 1944, les soldats alliés, emmenés par le général Patton, entament l’étape décisive de la libération de la France, la ville entre définitivement dans l’histoire.

D. Levalet
A la découverte d'Avranches

Sortis de la nuit des temps (pdf - 106,87 ko)

Les invasions barbares (pdf - 69,07 ko)

56 avant notre ère : les légions romaines de César écrasent une coalition des Gaulois d'Armorique au Petit-Celland, sur le site du Chatelier, 10 km à l'est d'Avranches. Cette défaite marque le début de la romanisation de la région et la naissance d'Avranches.

Vers 70 : Pline l'Ancien cite le peuple des Abrincates dans son Histoire Naturelle  ; il s'agit de la première mention écrite des habitants d'Avranches. A cette époque, la ville se développe peu à peu autour de son forum et devient un lieu d'échange important.
La ville appartient à la province romaine appelée Lyonnaise, fondée en 27.

Vers 280 : Avranches est touchée par les raids des Saxons qui ravagent le littoral de la Gaule du nord. L'administration romaine fortifie alors le littoral et installe un préfet militaire à Avranches ; ce dernier commande une garnison de cavaliers dalmates.
Avranches devient l'un des sept chef-lieux de la Lyonnaise Seconde une nouvelle région née de la partition de la Lyonnaise en quatre.

511 : Népus est le premier évêque d'Avranches attesté par une source écrite. Cependant la région est sans doute christianisée dès la fin du IVe siècle. Avranches appartient à la province ecclésiastique de Rouen qui se superpose territorialement à la Lyonnaise Seconde

709 : Aubert, évêque d'Avranches, fonde une église dédiée à l'Archange saint Michel sur le Mont Tombe et donne naissance au Mont Saint-Michel.

867 : Dans le contexte trouble des raids vikings, le roi de Franche Charles le Chauve cède les territoires des diocèses d'Avranches et de Coutances aux Bretons. L'évêché d'Avranches disparaît.

911 : Le roi de France Charles le Simple donne la région de Rouen à Rollon, un chef de bande viking ; c'est la naissance de la Normandie.

933 : Guillaume Longue-Epée, deuxième duc de Normandie, reprend le territoire concédé aux Bretons et rétablit les frontières de la Lyonnaise Seconde qui porte désormais le nom de Normandie.

966 : Richard Ier, troisième duc de Normandie, favorise l'installation d'une communauté de moines bénédictins au Mont Saint-Michel et affirme ainsi la frontière de son duché face à la Bretagne. Peu après, le duc fait revenir un évêque à Avranches nommé Norgod, attesté vers 990.

Vers 1015 : Robert, fils illégitime de Richard Ier, devient le premier comte d'Avranches ; c'est probablement lui qui commence la construction du donjon.

Vers 1047 : Avranches est rabaissé au rang de vicomté par Guillaume le Conquérant qui se méfie d'une ville qui se développerait trop en position frontalière et pourrait donner naissance à un principauté autonome.

1066 : Hugues le Loup, vicomte d'Avranches, devient comte palatin de Chester après la Conquête de l'Angleterre par Guillaume le Conquérant. Avranches devient une ville importante du monde anglo-normand.

1121 : Consécration de la cathédrale Saint-André d'Avranches en présence du roi d'Angleterre Henri Ier Beauclerc.

1172 : Pénitence de Henri II Plantagenêt, roi d'Angleterre, duc de Normandie, comte du maine et d'Anjou et duc d'Aquitaine, suite au meurtre de Thomas Becket.

1204 : Destruction d'Avranches et de ses fortifications par Guy de Thouars, duc de Bretagne, chargé par Philippe Auguste de reprendre les parties occidentales de la Normandie au roi d'Angleterre Jean sans Terre.

1256 : Passage à Avranches du roi Saint-Louis, pèlerinant vers le Mont Saint-Michel.

1418 : Début de l'occupation anglaise de la ville pendant la guerre de Cent Ans.

1450 : Libération de la ville par les troupes du roi de France.

1562 : Gabriel Mongommery seigneur de Ducey et chef des protestants du sud de la Normandie, entre dans Avranches et saccage la cathédrale.

Hiver 1590-1591 : La ville est assiégée par les troupes de Henri IV en raison du fait que l'évêque et le gouverneur d'Avranches, les frères Péricard, refusent de reconnaître un roi protestant.

1639 : Révolte des Nu-pieds, sauniers de la baie du Mont Saint-Michel, qui refusent la mise en place de la gabelle suivie par la répression sanglante du pouvoir royal.

1670 : Passage éclair à Avranches du roi d'Angleterre Jacques Stuart, cousin de Louis XIV, après sa défaite navale face à Guillaume d'Orange.

1692 : Arrivée de l'évêque Daniel Huet à Avranches.

1776 : percement de la rue de la Constitution qui place Avranches sur la grande route royale de Caen.

1796 : Premier effondrement de la cathédrale d'Avranches. 

1832 : Inauguration de la statue du général Valhubert, mort à Austerlitz en décembre 1805.

1850 : Construction d'un nouvel Hôtel de Ville et aménagement, au second étage, d'une grande bibliothèque destinée à recevoir les livres légués par la Révolution.

1897 : Achèvement de la construction de la tour de la nouvelle église Saint-Gervais, plus haut édifice d'Avranches.

7 juin 1944 : Bombardement allié d'Avranches.

31 juillet 1944 : Libération de la ville par l'armée américaine.

1954 : Achèvement officiel de la reconstruction d'Avranches.

2006 : Inauguration du Scriptorial, musée des manuscrits du Mont Saint-Michel.

Partager sur