Vous êtes dans : Accueil > Vie culturelle, sport et loisirs > Musées et patrimoine > Le Musée d'Art et d'Histoire

Plus d'infos

Musée d’Art et d’Histoire
Place Jean de Saint Avit
50300 Avranches
Tél : 02 33 58 25 15

Ouvert du 1er juin au 30 septembre.
du mercredi au dimanche
de 10h à 12h30 et de 14h à 18h.

Service Musées et Patrimoine
15 rue de Geôle
50300 Avranches
Tél : 02 33 79 57 01

Le Musée d'Art et d'Histoire

Musée d'Art et d'Histoire © Ville d'Avranches

À l'abri dans l'enceinte de la "vieille ville", le musée se situe dans l'ancien enclos épiscopal. Devenu prison lors de la Révolution française, le bâtiment principal était, au XIIe siècle, la résidence des évêques d'Avranches avant de devenir l'Officialité vers 1269.

Le musée d'Art et d'Histoire conserve et présente d'intéressantes collections archéologiques, un bel ensemble de sculptures religieuses provenant de l'ancien diocèse d'Avranches, ainsi qu'une collection de peintures d'artistes locaux à découvrir. Deux salles sont dédiées aux arts et traditions populaires, avec la reconstitution d'un intérieur normand, du mobilier régional et des costumes traditionnels.
À l’étage, les heures sombres vécues par les Avranchinais pendant la Seconde Guerre mondiale sont relatées.
Depuis l'été 2012, ont été ouvertes trois salles consacrées à la Seconde Guerre Mondiale.

Le musée d'Avranches possède en outre un important fonds iconographique en lien avec le Mont Saint-Michel et sa région ; ce fonds est en grande partie numérisé et accessible aux chercheurs.

Réouverture

Le musée est resté fermé pour la saison 2015 afin de concentrer les efforts sur les collections conservées dans l'une des trois réserves du musée. Ainsi, plus de 4 000 œuvres ont été déménagées, triées et récolées dans la salle d'exposition aménagée en réserve temporaire. La réserve concernée a bénéficié de travaux de rafraîchissement. Début 2016, les collections ont pu regagner les rayonnages de la réserve. En un an, grâce aux efforts de l'équipe du musée et au soutien de bénévoles, près de 40% des collections ont ainsi pu être traitées.

Le chantier des collections se poursuit dans les deux autres réserves et la salle d'exposition a retrouvé sa destination première : accueillir une nouvelle exposition temporaire.

L’exposition temporaire « Entre Baie et Bocage, le Sud-Manche dans les peintures du musée »

Cet été, l’exposition est consacrée à la représentation du Sud-Manche dans les collections de peintures du musée. La Baie du Mont Saint-Michel fascine depuis toujours marcheurs, pêcheurs et artistes. Entre mer et campagne, littoral et bocage, le territoire tire sa singularité de sa dualité et de son caractère mouvant, le vent et la marée renouvelant à chaque heure le paysage. La beauté de ce spectacle a inspiré de nombreux artistes des XIXe et XXe siècles.
Célébration de cet amour du territoire, l’exposition présente trente des plus belles peintures de paysage sorties des réserves du musée d’Art et d’Histoire d’Avranches.
Un plaisir pour les yeux permis grâce à un travail de longue haleine (toujours en cours) sur les collections du musée, poursuivant deux objectifs complémentaires : mieux conserver le patrimoine commun et le partager auprès d’un public le plus large possible.
Visites guidées et animations pour les familles viendront ponctuer l’été.

Brève histoire du musée

Le musée d’art et d’histoire fut fondé en 1835 par la Société d’Archéologie d’Avranches et cédé quelques années plus tard à la ville. Notre musée est un des plus anciens de l’ouest de la France ; son statut est celui d’ancien « musée municipal contrôlé », bénéficiant aujourd’hui, depuis janvier 2001, du label « Musée de France ».

Au cours de son histoire, le musée a vu ses collections disparaître à deux reprises. En 1899, l’incendie du Tribunal, installé dans le palais épiscopal où la Société d’Archéologie présentait ses collections hétéroclites, réduisit en cendre plus de 60 années d’efforts. Un nouveau musée fut ensuite aménagé dans l’ancien couvent des capucins, dans le Jardin des Plantes ; mais, en 1944, les combats de la Libération anéantirent les bâtiments est les collections qu’il contenait.

Après la guerre, la ville d’Avranches acquit les murs de l’ancienne prison, jadis Officialité de l’évêché, et nomma un conservateur, Michel Delalonde, qui s’attela à la refondation du musée. En 1963, le « musée de l’Avranchin » vit le jour avec l’aide de diverses personnalités locales, dont plusieurs antiquaires de la ville, qui prêtèrent leurs collections privées afin d’organiser les premières expositions temporaires.

Pendant plus de 20 ans, la politique d’acquisition du musée aboutit à la constitution d’un important fonds d’ethnographie bas-normande visant à présenter les productions artisanales locales, les costumes et le mobilier régional.

Sous l’impulsion du peintre Albert Bergevin, le musée s’enrichit aussi d’un fonds d’œuvres d’artistes locaux tels Jacques Simon, Charles Fouqué ou encore Jean de la Hougue. Bergevin lui-même légua, en 1965, une cinquantaine de ses œuvres au musée.

Mais, durant cette période, l’attrait majeur du musée de l’Avranchin résidait dans la présentation estivale des célèbres manuscrits du Mont-Saint-Michel, sous les voûtes de l’ancien cellier de l’Officialité.

Depuis l’ouverture du Scriptorial, en 2006, le musée de l’Avranchin a été rebaptisé « musée d’Art et d’Histoire ». Sans que soit délaissée sa vocation ethnographique première, sa muséographie se recentre sur le passé architectural et artistique d’Avranches.

Des salles dédiées à la Seconde Guerre mondiale

Situées au premier étage du bâtiment, deux salles évoquent la Seconde Guerre mondiale, plus particulièrement sous l’angle de l’occupation allemande. Des objets appartenant historiquement à Avranches sont exposés ainsi que quelques acquisitions.

Une troisième salle est dédiée aux évènements qui se sont déroulés à Avranches entre le 6 juin et le 14 août 1944. Elle est l’occasion d’évoquer les bombardements de la ville, d’expliquer la Percée d’Avranches et la contre-attaque allemande dite de Mortain. Une partie de la salle est consacrée à la question de la conservation du patrimoine se rapportant notamment à cette seconde guerre mondiale.

Partager sur